Packshot d’une bouteille de vin

Photographie

COMMENT RÉALISER UNE BELLE PHOTOGRAPHIE PACKSHOT D’UNE BOUTEILLE DE VIN ?

 

Étudions ensemble la photographie packshot d’une bouteille de vin, sous tous ses aspects ! (En complément de cet article, nous détaillons et illustrons plus en profondeur le métier du photographe vin sur cette page spécialisée)

La création de contenu, aussi bien en photographie packshot que lifestyle (mise en scène d’un(e) bouteille/produit) est un très bon outil de promotion pour tous les acteurs issus du secteur viticole.

Que vous soyez une cave coopérative, un vigneron, un caviste ou un négociant, une belle photographie de bouteille de vin mènera à coup sûr votre bouteille sur le devant de la scène.

Notre agence vous aide à comprendre les tenants et aboutissants de ces catégories de photographie, tout en vous guidant quant au choix du bon format.

Pour approfondir votre lecture, nous vous invitons à lire l’article consacré à la création de contenu photo et vidéo sur le secteur viticole : par ici

 

 

Qu’est-ce que la photographie e-commerce ou packshot ?

 

Pour rappel, la photographie packshot est une photographie d’un objet (ex : une bouteille de vin sur le secteur viticole), sur un fond de couleur uni. Ce fond est blanc dans 95 % de cas.

C’est, de loin, le contenu le plus diffusé sur les plateformes de e-commerce. En effet, qui n’a pas cliquer sur cette fameuse photographie sur fond blanc avant de passer à l’achat ?

Mais pourquoi une telle réputation ?

Tout simplement parce que la photographie packshot ou e-commerce est peu couteuse et est très facile à mettre en place.

Elle est aussi représentative du produit à promouvoir, puisqu’elle ne présente peu ou pas d’artifice. Elle est sobre et authentique, ne « ment » pas et sert uniquement à illustrer le produit, contrairement à la photographie lifestyle qui reflète plutôt un environnement/style (mais ça, nous le verrons plus tard).

 

Et pour encore plus d’infos, jeter un œil à notre page consacrée à la photographie de produit ! Par ici !

 

 

Photographie studio packshot lifestyle

Les coulisses d’un shooting photo packshot vin

 

En premier lieu, il vous faut réunir tout le matériel nécessaire.

A savoir :

  • Un support stable et relativement grand (on peut imaginer un shooting de plusieurs bouteilles de vin)
  • Le fond à utiliser (blanc, beige, etc.) sachant que dans la plupart des cas, on demandera un fond blanc 255, c’est le blanc « parfait »
  • Les lumières (il en faut minimum 2)
  • Trépied stable
  • Et bien sûr : l’appareil photo et l’objectif (on privilégiera un objectif 35 ou 50 mm)

 

Ensuite, définir les contraintes :

  • Étiquette : est-elle particulière ? Du grain à faire ressortir, un détail plus qu’un autre ?
  • L’armoirie : Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Vacqueyras (et tant d’autres) sont des vignobles où les bouteilles armoriées sont « monnaie courante » Il convient donc au photographe packshot de bien respecter cela.
  • La capsule : point très important. Bon nombre de vigneron travaille sur des capsules de qualité ; les négliger serait une véritable erreur (on parle en connaissance de cause !)
  • Les reflets & lumières : attention aussi à ce point-là. Les lumières vont parfois se refléter sur les côtés de la bouteille vin. Pour certain, c’est disgracieux, pour d’autres c’est un effet de style. De même que les reflets : opter pour un reflet miroir sous le culot de la bouteille peut s’avérer pertinent pour certain, moins pour d’autres.

Plus d’infos sur notre studio photo ? Par là !

 

 

packshot vin


Le shooting packshot vin

Une fois tout cela bien établi, on peut enfin passer à l’action.

La stabilité :

 

  • Veillez bien à ce que votre appareil photo soit sur un trépied stable, chose très importante pour la netteté du votre futur packshot. Un trépied peu stable donnerait une photographie floue. En effet, la prise de vue doit être nette de toute part, du fond à la bague. Ce qui nous amène au point suivant :

Réglage d’ouverture et d’obturation :

  • Priorité à l’ouverture : Il faut absolument que l’ensemble de la photographie soit net, aussi bien pour des raisons esthétiques que potentiellement contraignante. Comme vu au paragraphe plus haut, certain vigneron souhaite que l’on voit très clairement et distinctement le travail effectué sur la capsule, tout en ayant une bonne visibilité de l’étiquette et éventuellement de l’armoirie. Afin d’obtenir une zone de netteté globale, il convient donc de shooter à une grande ouverture. Nous concernant, le réglage se situe entre F8 et F11

 

packshot bouteille vin
Le post-traitement d’une bouteille de vin.

 

 

Une fois votre visuel en poche, passons au post-traitement. C’est une étape cruciale puisque c’est réellement pendant cette phase que nous allons donner vie à la photographie.

 

1ere étape : le détourage photo.

 

Comme tout packshot, un détourage permet un meilleur travail sur l’image. En détourant votre objet, vous l’isoler du fond. Ainsi, vous pouvez retoucher séparément l’objet en question ainsi que le fond.

Afin d’obtenir un détourage optimal, nous conseillons l’outil plume.

Il suffit alors de détourer le contour de la bouteille en essayant de ne JAMAIS croquer la bouteille. Ensuite, créer une sélection avec « définir une sélection » et choisissez un contour progressif de 1 pixel. Cela vous permettra d’avoir un rendu assez naturel sans aspect « découpage »

 

2eme étape : retouche de la bouteille.

 

Comme expliqué plus haut, la retouche au sens large (lumière, étiquette, capsule, armoirie & reflet miroir) doit être en amont bien définit. Prenons l’exemple où tout doit être retoucher, et commençons par la lumière :

– Lumière : selon vos spots et leur position, vous pouvez obtenir une disposition de reflet lumineux très variée. Soit un reflet frontal, soit sur le ou les côtés de la bouteille. Et cette lumière peut être ciblée comme diffuse.

Voici nos conseils : privilégiez deux reflets, l’un de chaque côté, et le plus diffus possible. Ainsi, vous obtiendrez un résultat homogène, où le reflet lumineux vient simplement embellir la bouteille.

 

Étiquette :

Isolez-là en calque et retouchez-là séparément. Ici aussi, nous conseillons de détouré via l’outil plume et d’effectuer une sélection au contour progressif d’1 pixel.

En terme de retouche, rien de plus simple : il vous suffit de respecter l’étiquette. Si celle-ci présente du grain, du relief ou tout autre élément similaire, faites simplement en sorte que ces détails soient bien visibles

 

Capsule :

Même méthodologie que l’étiquette. Détourage, puis retouche en respectant la texture de la capsule.

 

Armoirie :

Toutes les bouteilles n’en n’ont pas, alors ce conseil vise simplement les vignobles concernés. On pense notamment à Vacqueyras, Gigondas & Châteauneuf du pape.

Ici, il va falloir éliminer les détails disgracieux et bien faire ressortir l’armoirie en question. Pour supprimer les détails, nous utilisons le templon duplicatif. Cet outil permet de « reproduire » une zone de texture à n’importe quel endroit du visuel. Très pratique si l’on souhaite travailler sur des détails minutieux. Concernant l’objet en question, cela peut être soit un peu de poussière logée entre les différentes strates de l’armoirie, soit un défaut, ou encore un manque de lumière.

 

Une fois les vilains défauts corrigés, vous pouvez ajouter un peu de « texture » à l’armoirie. Pour ce faire, nous augmentons légèrement la netteté et la texture. Ces deux réglages sont disponibles dans la fenêtre filtre ou via caméra raw.

 

Caméra raw semble plus pertinent car elle vous donne accès au pinceau où vous pouvez jauger à la fois la taille de la retouche et son intensité. L’objectif étant de faire ressortir légèrement cette armoirie sans que l’effet soit trop marqué.

 

– Reflet miroir et autre artifice :

 

Ici on est sur une touche esthétique qui plait ou ne plait pas. Moins de prise de tête de ce côté-là. Voici nos astuces pour effectuer un effet miroir :

Nous privilégions deux techniques :

  • Placer une vitre / glace sous la bouteille
  • Placer une bouteille vide sous la bouteille, retournée (les deux fonds doivent se toucher)

Voici ici un exemple avec des verres à cocktail

 

 

 

packshot verre reflet

 

 Le photographe packshot, le partenaire idéal du vigneron ?

 

Être photographe packshot est un métier à part entière. Nombreux sont ceux qui se spécialisent sur là-dessus, car cela demande une certaine rigueur, du matériel important, et surtout un savoir-faire technique.

Visuell, par son envergure d’agence photo, propose également ce service. Nos photographes packshot vin ont depuis de nombreuses années photographier tout un tas de produits, issus de tous univers : du secteur cosmétique à celui de l’agro-alimentaire ou encore celui du vin.

Bref, Visuell et toute son équipe de photographe spécialisée sur le vin vous attend ! Par ici pour nous contacter !